Venu d’une région de forêts et de falaises, F. Gensse apprivoise dès 1976 les forces du bois et du roc à travers des formes fluides et douces. Véritable interprète de la matière, c’est tout naturellement qu’il fait glisser ses outils dans les veines de ces éléments primaires pour leur donner forme et vie. Toujours pensées à travers une thématique qui habite son esprit, ses
oeuvres se blottissent sur elles-même, s’envolent, roulent ou ouvrent des portes. Bois et pierre laissent progressivement la place au métal, protagoniste de ses oeuvres actuelles, fortes et scintillantes. Le métal est peut-être une interprétation fidèle de la nature jurassienne, dont la dualité originelle exprime une vérité indubitable : lourdeur et légèreté, puissance et fragilité, ombre et lumière, froid et chaleur sont des antagonismes harmonieux, sources d’inspiration éternelles. Le métal est un matériau noble, d’une insoutenable légèreté,qui évoque la liberté de l’élan rivalisant avec le poids du fer. Le métal est une conjugaison alchimique, poétiquement peut-être, cet enfant mythique et imaginaire, né de l’union secrète du bois et de la pierre.